Agissons ensemble 

 

Au moment de faire mes courses, à la maison, au bureau, dans le jardin... toutes les occasions sont bonnes pour adopter un des nombreux gestes qui me permettront de réduire significativement mes déchets, mais pas seulement ! En effet, certains gestes me permettront également de réaliser de vraies économies, d'autres de gagner du temps, de la place... bref de me faciliter la vie !

Alors si je peux à la fois participer activement à la préservation de l'environnement et améliorer mon quotidien : pourquoi hésiter ? C'est décidé, j'agis !

 

ADEME PICTOS SUPP 2014 72DPI 2

Pourquoi ? 

Les sacs jetables cumulent les inconvénients : leur durée de vie est très courte puisqu'ils finissent la plupart du temps à la poubelle au bout de 20 minutes, ils sont fragiles et font rapidement mal aux mains quand les courses sont lourdes... Je n'hésite pas, j'utilise à la place un cabas ! C'est plus solide, plus confortable à l'usage et bien plus joli !

Et en plus, en utilisant un cabas, je peux réduire mes déchets d'emballages !

Comment?

Je refuse les sacs jetables proposés chez les commerçants, pharmacies, au marché ... surtout si je n'achète que 2 ou 3 produits.
Je préfère les sacs réutilisables ou mieux j'opte pour un cabas solide, joli et pratique : en version pliable ou pocket pour l'avoir toujours à portée de main en cas d'achat imprévu, en version à roulettes pour les courses de la semaine, plus lourdes et volumineuses.

En bref

Un cabas, c'est bien plus pratique, solide et plus joli que des sacs plastiques jetables.

 

 

 

 

Pourquoi?ADEME PICTOS 72DPI 8

Faire mes courses sans m'encombrer des emballages et en ne prenant que la juste quantité, c'est possible : il me suffit d'acheter à la coupe, au détail ou en vrac... ça peut également être une bonne façon de faire des économies sur de nombreux produits.
Et en plus, en achetant des produits à la coupe ou en vrac, je peux réduire mes déchets d'emballages !

Comment ? 

Pour mes achats de charcuterie, boucherie, crèmerie, poissonnerie... je commence par les rayons qui servent à la coupe ou au détail.
Pour les fruits, légumes, légumes secs, céréales... je préfère les produits en vrac que je conserve ensuite au sec dans des boîtes adaptées sur lesquelles j'inscris les indications pratiques comme la date de péremption, la durée de cuisson...
Pour le petit outillage (vis, clous, boulons...), je regarde si le produit existe en vrac.
Je regarde également pour les détergents, les produits à vaisselle car certains sont maintenant disponibles en vrac.

En bref

 Avec les produits à la coupe, au détail ou en vrac, j'achète la juste quantité et je limite mes déchets d'emballages.

 

 

 

ADEME PICTOS 72DPI 2Pourquoi ?

Quand je dois racheter des produits nettoyants, j'ai très souvent la possibilité de choisir les formats éco-recharges plus économiques et moins encombrants dans le sac de courses puisqu'ils ont 50 à 70 % d'emballages en moins que les formats classiques. Alors pourquoi hésiter ?
Et en plus, en achetant des éco-recharges, je peux réduire mes déchets d'emballages !

Comment ? 

Quand je dois racheter du savon liquide, du gel douche, du shampoing, de la lessive, de l'eau de javel, du détergent ... j'opte pour le format éco-recharge.
Je regarde également si certaines denrées alimentaires sont proposées en éco-recharges : ça peut être le cas du sucre par exemple.

En bref

Quand c'est possible, mieux vaut racheter des éco-recharges : c'est plus économique et ça génère moins de déchets.

 

 

 

 

BDef ADEME PICTOS SUPP 2014 72DPI 1Pourquoi ? 

Les produits qui multiplient les emballages prolifèrent sur le marché. Tous ces emballages m'encombrent, en particulier ceux qui sont inutiles et finissent directement à la poubelle au retour des courses. Pourquoi ne pas choisir les produits proposés avec moins d'emballages d'autant plus qu'ils sont souvent moins chers à l'achat ?
Et en plus, en limitant les emballages, je peux réduire mes déchets de 26 kg par an !

Comment ? 

Quand c'est possible je privilégie les produits à la coupe (charcuterie, boucherie, fromages...) ou en vrac (fruits, légumes, céréales...) ;
Pour les denrées peu périssables telles que le thé, le café, le riz, les pâtes... j'évite les petits conditionnements ;
Pour les produits frais comme les laitages, s'ils sont consommés quotidiennement ou par plusieurs personnes du foyer, j'opte pour les produits grand format. 
Pour le rachat de produits nettoyants je choisis les formats éco-recharges ou concentrés ;
Pour conserver et transporter les gâteaux des enfants, je préfère la boite à goûter réutilisable aux sachets individuels ; 

En bref

Quand c'est possible, je choisis les produits avec moins d'emballages : c'est souvent plus économique et ça génère moins de déchets. 

 

 

 

ADEME PICTOS SUPP 72DPI 3Pourquoi ? 

Soucieux d'acheter des produits à la fois performants et plus respectueux de l'environnement, parmi tout ce qui m'est proposé, je privilégie les produits qui sont écolabellisés.

Comment ? 

Mon premier réflexe est de bien lire les étiquettes mais il n'est pas facile de se repérer dans cette jungle de logos... Ceux qui prennent en compte les impacts environnementaux (émissions de gaz à effet de serre, pollution de l'eau, de l'air...) et cela sur l'ensemble du cycle de vie du produit (de la production au déchet) sont les logos qui offrent les meilleures garanties. Parmi eux l'Ecolabel Européen : avec lui je suis sûr de ne pas me tromper.

En bref

Je privilégie les produits portant l'Ecolabel Européen.

 

 

 

 

 

 

 ADEME PICTOS SUPP 72DPI 4

 

 

 

 

Pourquoi ? 

Le gaspillage alimentaire c'est aussi un gaspillage d'argent : tous les produits que je jette, je les ai payés avant, sans compter après les coûts de collecte et de traitement des déchets. En achetant malin, en conservant bien mes aliments, en cuisinant astucieusement, je peux éviter de jeter des aliments et je fais de vraies économies !
Et en plus en limitant le gaspillage alimentaire, je peux réduire mes déchets de 20 kg par an. En effet, chaque Français jette en moyenne 7kg d'aliments encore emballés auxquels il faut ajouter encore 13 kg de restes de repas, fruits et légumes abimés, pain non consommé...

 

 

Comment ? 

ACHETER MALIN

  • Avant de partir faire mes courses, je prépare ma liste en regardant ce qu'il reste dans mon réfrigérateur et dans mes placards : cela m'évitera de racheter la même chose. Et je planifie si possible les repas de la semaine.
  • Une fois dans le magasin, je suis vigilant sur les dates de péremption et je fais mes achats dans le bon ordre... c'est à dire en finissant mes courses par le frais et le surgelé.
  • Si je reçois, j'achète les quantités qui correspondent au nombre de mes invités et je prépare plutôt des plats qui peuvent encore être consommés le lendemain.

BIEN CONSERVER MES ALIMENTS

  • Je respecte le mode de conservation indiqué sur les emballages.
  • Je regarde les dates limites de consommation et je range devant ou au-dessus les aliments qui doivent être consommés le plus rapidement.
  • Dans le réfrigérateur, je range les produits à la bonne place en fonction des zones de fraîcheur, je les mets dans des boites fermées pour mieux les conserver et je nettoie régulièrement mon frigo pour éviter la prolifération des bactéries.Je pense à congeler les aliments pour allonger leur durée de vie mais attention je ne congèle pas des aliments déjà périmés ou trop proches de la date limite de consommation.Dans la corbeille de fruits, j'enlève ceux qui sont abîmés : les fruits pourris contaminent ceux qui sont sains.

CUISINER ASTUCIEUSEMENT 
  • Je cuisine des quantités adaptées au nombre de personnes à table.
  • Je regarde la durée de vie des produits que j'ai en stock : j'utilise en priorité les produits entamés et dont la date limite de consommation est la plus proche.
  • Je respecte les dosages indiqués sur les recettes et à cette fin j'utilise les instruments appropriés : verre doseur, balance, cuillères à soupe ou à dessert...
  • J'accommode les restes en vérifiant au préalable qu'ils sont encore consommables.

En bref

Acheter malin, bien conserver et cuisiner astucieusement c'est éviter le gaspillage d'aliments et d'argent.

 

 

 

 ADEME PICTOS 72DPI 7POURQUOI ? 

Bien qu'un peu plus chères à l'achat, les piles rechargeables ont une durée de vie beaucoup plus longue que les piles jetables et permettent donc à terme de faire de vraies économies. Elles sont également beaucoup plus pratiques à l'usage : quand elles sont déchargées, plus la peine de courir les magasins pour en acheter de nouvelles, il suffit de les insérer dans le chargeur. Alors pourquoi m'en priver ?
Et en plus, en utilisant des piles rechargeables, j'évite de rejeter des déchets polluant.

COMMENT ? 

Lorsque c'est possible, je branche mes appareils directement sur le secteur.
Lorsque ce n'est pas possible, je privilégie l'utilisation de piles rechargeables pour les appareils très consommateurs d'énergie : les jouets tels que les trains électriques, les appareils photos... Et pour les appareils beaucoup moins énergivores tels que la télécommande de la télévision, je peux utiliser des piles classiques.
Pour éviter d'être pris au dépourvu, je peux faire un roulement avec deux jeux de piles rechargeables : lorsque les unes sont utilisées, les autres se chargent pour être prêtes à prendre le relais.

EN BREF

Les piles rechargeables sont plus économiques à l'usage et limitent la production de déchets polluants.

 

 

 ADEME PICTOS SUPP 72DPI 8POURQUOI ? 

Scie électrique, décolleuse à papier peint, appareil à fondue, tente, skis, ... ces objets sont utiles mais je ne les utilise pas très souvent et ils prennent de la place chez moi. Pourquoi les acheter alors que je pourrais les louer voire même les emprunter à mes voisins ? Au final, c'est moins de dépenses, de la place gagnée et peut être même l'occasion de sympathiser avec les habitants du quartier.
Et en plus, moins d'objets achetés c'est moins de ressources consommées pour les produire et donc plus de déchets évités !

Comment?

Avant d'acheter un objet, je me demande si je vais l'utiliser souvent.
Pour louer, je peux me rendre dans un magasin spécialisé ou aller sur Internet : les sites dédiés à la location de biens en tout genre, y compris entre particuliers, sont en pleine expansion.
Pour emprunter et partager, je peux m'organiser avec mes voisins, mes amis, ma famille ou consulter l'un des sites Internet entièrement dédiés au prêt entre particuliers.

En bref

J'emprunte ou je loue les objets dont j'ai peu l'utilité : c'est plus économique et je génère moins de déchets.

 

 

 

 

 ADEME PICTOS SUPP 72DPI 2POURQUOI ? 

J'ai chez moi des objets dont je n'ai plus du tout l'utilité mais qui sont encore en bon état alors pourquoi les jeter ? En les donnant, je peux aider des personnes de mon entourage qui pourraient en avoir besoin : famille, amis, voisins... Je peux également les donner à des associations. En les revendant d'occasion, je peux me faire un petit complément d'argent. En les troquant, je peux acquérir en échange d'autres objets dont j'ai besoin et qui ne me coûteront rien.
Et en plus, en vendant ou donnant les objets en bon état dont je n'ai plus l'utilité, je peux réduire mes déchets de 13 kg par an !

Comment?

Avant de jeter des objets, je me pose les bonnes questions... : ces objets sont-ils toujours en bon état ? Peuvent-ils encore servir ? Ont-ils toujours une valeur marchande ? Si la réponse à l'une des questions est oui alors je peux les donner ou les vendre.

En bref

Je donne, je vends, j'échange ce dont je n'ai plus l'utilité : je fais de la place et je réduis mes déchets !

 

 

 

 

 ADEME PICTOS SUPP 72DPI 5POURQUOI ? 

Lorsque l'un de mes appareils ne fonctionne plus, j'ai le réflexe de vérifier s'il est réparable. Si la panne provient par exemple d'une petite pièce défectueuse, il suffit peut-être de la remplacer plutôt que de racheter un appareil tout neuf. J'évite ainsi les dépenses inutiles... et par la même occasion, de produire des déchets.

Comment?

Tout d'abord, je suis vigilant au moment de l'achat
Je fais attention à ce que les objets que j'achète soient de bonne qualité : ils dureront plus longtemps.
Concernant les équipements électriques et électroniques, pour faire face à une éventuelle panne après expiration de la garantie, je privilégie les appareils qui sont démontables (et donc plus facilement réparables), je vérifie que les pièces de rechange se trouvent sans difficulté et à moindres frais.
Pour le matériel informatique, je choisis les modèles que je peux faire évoluer facilement pour en augmenter les performances le jour où j'en ai besoin (extension de mémoire, ajout de processeurs...), sans être obligé de les changer.
Je prends soin de mes affaires et j'entretiens mon matériel
C'est en effet le meilleur moyen de prévenir les pannes et de conserver mes affaires en bon état. Huiler mon vélo, cirer régulièrement mes chaussures, nourrir mes meubles, regarder attentivement les consignes de lavage de mes vêtements... Autant de petits gestes qui éviteront que mes objets ne se détériorent trop rapidement !
En cas de problème, je fais réparer ce qui peut l'être.
Quand ma machine à laver, mon aspirateur ou mon grille-pain... tombe en panne, pas d'hésitation : je fais marcher la garantie réparation. Si celle-ci n'est plus valable, je fais appel à un professionnel compétent pour un diagnostic et le cas échéant une réparation.
De même, quand la remise en état d'une paire de chaussures, d'un vêtement ou encore d'un sac demande une véritable expertise, je peux m'adresser à un cordonnier, un couturier, un retoucheur : ils peuvent faire des miracles ! Et en même temps, je favorise le développement des emplois de proximité.
Et bien évidemment, je n'oublie pas de demander conseil à mes proches : il se cache peut-être un génie de la réparation parmi eux ! A défaut, ils pourront toujours me donner leurs bonnes adresses. Sinon je n'hésite pas à me renseigner auprès des spécialistes du secteur : magasins, sites web, revues ou livres de bricolage...

En bref

La réparation permet de prolonger la durée de vie de mes objets et de réduire mes déchets.

 

 

 

 

 

 ADEME PICTOS 72DPI 1POURQUOI ? 

Les prospectus que je reçois ne m'intéressent pas vraiment... voire pas du tout. Ma boîte aux lettres en est pleine et je perds du temps à les trier pour retrouver mon courrier. C'est décidé, je les refuse en inscrivant « STOP PUB » sur ma boîte aux lettres.
Et en plus, grâce au stop pub, je peux réduire mes déchets de 13 kg par an !

Comment?

J'écris « STOP PUB » sur une petite étiquette que je colle sur ma boîte aux lettres, je peux également demander à ma mairie si elle dispose d'étiquettes prêtes à l'emploi.
Je propose à mes voisins qui n'ont plus envie de recevoir de prospectus d'en faire autant.

En bref

Grâce au STOP PUB, je reçois moins de prospectus et je réduis mes déchets.

 

 

 

 

 

 ADEME PICTOS 72DPI 6POURQUOI ? 

Plutôt que d'offrir une énième tasse à café ou le dernier gadget à la mode qui finira rapidement à la poubelle soit parce qu'il lasse vite soit parce qu'il est trop fragile, j'opte pour un cadeau dématérialisé qui privilégie l'instant vécu et l'originalité.
Et en plus, sans emballage ni forme matérielle, les présents dématérialisés ne surchargent pas les poubelles.

Comment?

Les cadeaux dématérialisés, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses, je peux choisir d'offrir seul ou à plusieurs :

        • un dîner au restaurant, un cours de cuisine... pour les gourmands ;
        • une place de match, un cours d'initiation à une nouvelle activité physique... pour les sportifs ;
        • une place de ciné, de spectacle, de musée, ou encore de la musique, un film, un livre à télécharger... pour les « culturophiles » ;
        • un saut à l'élastique, un vol en deltaplane... pour les amateurs de sensations fortes ;
        • une séance de relaxation, de massage... pour les plus stressés.

En bref

Les cadeaux dématérialisés : des cadeaux originaux et qui génèrent moins de déchets.

 

 

 

 

ADEME PICTOS SUPP 72DPI 1

Pourquoi ? 

Les documents imprimés ont beaucoup d'inconvénients : ils se perdent souvent, prennent de la place parfois inutilement, se diffusent moins facilement que les documents électroniques et finissent par coûter cher en papier, en encre... C'est décidé, je n'imprime que si c'est vraiment indispensable !
Et en plus, en limitant mes impressions, je peux réduire mes déchets de 6 kg par an !

Comment?

Avant d'imprimer, je me demande si c'est vraiment nécessaire.
J'imprime systématiquement les documents en recto-verso pour économiser le papier.
Avant de jeter un document imprimé recto, j'utilise le verso comme brouillon.

En bref

En limitant mes impressions, je limite mes dépenses d'argent et mes déchets.

 

 

 

 

 

 

ADEME PICTOS 72DPI 5

Pourquoi ? 

C'est l'heure de ma pause alors thé, café ou chocolat ? Ca dépend de l'heure et de mes envies mais dans tous les cas, si je veux apprécier ma boisson chaude, j'évite le gobelet jetable et je me sers de ma tasse aux propriétés plus isolantes et tellement plus agréable à l'usage !
Et en plus, en utilisant ma tasse au bureau, je réduis mes déchets !

Comment?

Je me fais plaisir en choisissant une jolie tasse pour le bureau.
J'incite mes collègues à faire de même !
Si les machines ne disposent pas de détecteur de tasse, je me renseigne pour savoir s'il est possible d'y remédier facilement.

En bref

Au bureau, j'utilise ma tasse : mon boisson chaude n'en sera que meilleure et je produirai moins de déchets.

 

 

 

 

 

ADEME PICTOS 72DPI 3

Pourquoi ? 

Les occasions de manger en plein air ne manquent pas : pique-niques, goûters d'anniversaire, apéritifs entre amis, dîners festifs dans le jardin... Alors pourquoi ne pas investir dans de la vaisselle réutilisable ? C'est pratique, facile d'entretien, très tendance et tellement plus agréable que la vaisselle jetable !
Et en plus, avec la vaisselle réutilisable, je réduis mes déchets !

Comment?

Je privilégie la vaisselle dans des matériaux légers pour en faciliter le transport mais solides pour la garder le plus longtemps possible !
Je n'hésite pas à jouer sur les couleurs vives, les motifs en tout genre pour égayer mes repas en plein air et épater mes convives !

 

En bref

C'est agréable de déjeuner dehors, et encore plus agréable avec de la vraie vaisselle et moins de déchets.

 

 

 

 

 

ADEME PICTOS SUPP 72DPI 6

 

Pourquoi ? 

Pour avoir un beau jardin sans me ruiner en engrais, c'est simple : je fabrique du compost à partir de mes déchets de cuisine et de jardin ! Le compost s'effectue très facilement à même le sol ou en bac et au bout de quelques mois, j'obtiens un amendement de qualité pour mes sols sans rien avoir déboursé.
Et en plus, en faisant du compost, je peux réduire mes déchets d'au moins 60 kg par an !

Comment?

Pratiquement tous les résidus organiques peuvent être valorisés par compostage : épluchures de légumes, restes de repas, tontes de gazons, feuilles mortes, tailles de haies, etc.
Dans ma cuisine, je réserve un bac pour recueillir les déchets alimentaires à composter et dans le jardin, je crée une zone de compostage pour y mélanger ces derniers avec les tontes de gazon, les feuilles mortes...
Si j'habite en appartement, je peux utiliser un petit composteur d'intérieur ou l'un des composteurs collectifs installés dans ma ville, mon quartier voire même au pied de mon immeuble.
Pour obtenir un compost de qualité, je pense à le remuer au moins une fois par mois.

En bref

Grâce au compost, mon jardin est plus beau et je réduis mes déchets.

 

 

 

 

 

ADEME PICTOS 72DPI 4

 

Pourquoi ? 

Au pied de mes arbustes, massifs floraux, sous les haies, entre les rangs de mon potager ... il y a toujours des mauvaises herbes qui appauvrissent le sol en eau et nutriments. Pour y remédier, j'utilise mes déchets verts en paillage qui, en plus d'empêcher le développement d'herbes indésirables, nourrit la terre, limite le dessèchement du sol, les écarts de température... et tout cela gratuitement !
Et en plus, en paillant, je réduis mes déchets !

Comment?

Les déchets verts tels que les feuilles mortes, tontes de pelouse ou tailles broyées peuvent être avantageusement utilisés en paillage.
Il suffit de les mélanger et de les étendre en couche d'environ 5 cm au pied de mes plantes, arbustes... et c'est tout ! Plus besoin de m'en occuper, la nature fera le reste !

 

En bref

Grâce au paillage, mon jardin est plus beau et je réduis mes déchets.

 

 

 

 

 

ADEME PICTOS SUPP 72DPI 7

Pourquoi ? 

Lorsqu'un objet, un produit ou un appareil devient hors d'usage, je peux lui offrir une nouvelle vie grâce au recyclage mais à condition en amont de bien respecter les consignes de tri. Les erreurs de tri compliquent en effet les opérations de classement des déchets et peuvent même en dégrader ou en empêcher le recyclage.
À la maison, dans des conteneurs centralisés, en déchèterie, dans certains magasins..., les lieux de tri et de collecte se multiplient pour me faciliter la tâche.
Une fois collectés, les matériaux sont acheminés vers des centres de tri puis classés par catégorie et conditionnés afin d'être conformes aux attentes des industriels.
Le recyclage concerne de plus en plus de matériaux pour des quantités de plus en plus importantes : le verre redevient bouteille ; les magazines reviennent sous forme de journaux ; les bouteilles en plastique deviennent tuyaux, nouvelles bouteilles ou fibre polaire; l'acier est refondu en casseroles, boules de pétanque ; l'aluminium est utilisé dans la fabrication de vélos, de mobilier...

Comment?

Les consignes de tri et modalités de collecte varient selon les lieux et les matériaux : il peut s'agir de collecte séparée en porte-à-porte (maisons individuelles, locaux poubelles des immeubles...), d'apport volontaire dans des conteneurs sur la voie publique, dans les surfaces commerciales..., ou en déchèterie.

En bref

En triant mes déchets et en rapportant mes objets usagés, je leur donne une nouvelle vie puisqu'ils seront recyclés.