divers-pour-web boite-dastriDéchets d'Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) : Collecte en apport volontaire réservé aux particuliers en auto-traitement (diabétiques, malades atteints d'hépatite C, personnes sous anticoagulants) pour les déchets piquants et tranchants, essentiellement les aiguilles, déchets les plus couramment utilisés 

 Où se procurer une boîte vide et où déposer une boîte pleine ?

Les particuliers en auto-traitement qui utilisent des seringues, peuvent obtenir gratuitement en pharmacie une boîte pour le stockage des déchets usagés. Une fois pleine, cette boîte doit être rapportée en déchèterie ou dans une pharmacie agréée. Les points de collecte sont identifiés sur le site www.dastri.fr.

Comment sont-ils collectés ?

La collecte des DASRI s'effectue périodiquement en déchèterie par un transporteur agréé.

 

Comment sont-ils traités ?

Une fois collectés, les cartons (+ boîtes et aiguilles), sont incinérés. Ainsi, ce système garantit au particulier en auto-traitement que ses déchets, dont il est responsable, sont éliminés conformément à la réglementation en vigueur.

 

 

dechetterie-pour-web ampoule-eco-energie-01Les lampes a économie d'énergie :Les lampes à économie d'énergie sont recyclables. Si leur durée de vie est beaucoup plus longue qu'une ampoule classique, elles contiennent des éléments qui doivent être recyclés ou neutralisés

Où devez-vous déposer vos lampes usagées ?

Trois méthodes simples et gratuites vous sont proposées:

  • les lampes usagées peuvent donc être rapportées chez les commerçants, en grande surface, dans les magasins de bricolage, chez les grossistes... lors de l'achat de lampes neuves ;
  • à l'occasion de la venue de son électricien, il est possible de lui confier ses lampes usagées. C'est un service qu'il peut rendre facilement puisqu'il va régulièrement chez son distributeur à qui il remet l'ensemble des lampes collectées chez ses clients ;
  • des bornes spécifiques sont mises à la disposition des usagers dans toutes les déchèteries du département de la Dordogne, en partenariat avec l'éco-organisme Recyclum.

 

Comment sont-elles traitées?

Les lampes se recyclent pour près de 93 % de leur poids.

  • le verre (88%) est la matière recyclable la plus iportante. Le verre des tubles fluorescents usagés permet de fabriquer des tubes fluorescents neufs. Le verre des lampes usagées permet de fabriquer des abrasifs, des isolants pour le bâtiment...;
  • les métaux (5%) comme le fer, l'aluminium et le cuivre serviront à fabriquer des produits neufs; les plastiques (4%) sont valorisés par incinération;
  • les poudres fluorescentes (3%) et le mercure (0,005%) sont neutralisés.

 

 

dechetterie-pour-web casier-DEEELes déchets d'équipements électriques (DEEE) : Un DEEE (Déchet d'Equipement Electrique Electronique) est le déchet d'un équipement fonctionnant grâce à des courants électriques ou des champs électromagnétiques. Ce sont donc des équipements fonctionnant avec une prise électrique, une pile ou un accumulateur (rechargeable) qui sont usagés

Pourquoi faut-il collecter les DEEE ?

En France, depuis le 15/11/2006, tous les DEEE des ménages doivent être collectés sélectivement pour être ensuite dépollués, démantelés et recyclés par des professionnels spécialisés.

En Dordogne, trois modes de reprise de ces déchets se présentent aux particuliers :

  • la reprise du matériel usagé par le distributeur qui vend un appareil neuf au ménage
  • («un pour un ») ;
  • le don du matériel usagé à une association caritative ;
  • le dépôt du matériel usagé dans une déchèterie.

Comment sont gérés les déchets déposés en déchèterie ?

Les DEEE déposés par les ménages dans les déchèteries de la Dordogne sont collectés puis transportés par Eco-systèmes, pour être traités dans le respect de l'environnement.

Comment sont-ils traités ?

Certains appareils usagés seront réparés, si leur état le permet, et réutilisés, on appelle cela le "réemploi".

Pour les appareils définitivement hors service, les prestataires spécialisés assurent le traitement sélectif systématique de certains composants (cartes de circuits imprimés) et de substances dites dangereuses (mercure, CFC).

 

 

dechetterie-pour-web pantalon-tee-shirtLes textiles : Les textiles usagés des particuliers correspondent essentiellement à des vêtements et du linge de maison (rideaux, draps...). Ce sont également des produits à base de textiles tels que des chaussures, des sacs, des accessoires (chapeaux, cravates, foulards...). 

 Comment sont-ils collectés ?

Trois modes de collecte existent :

  • le don des vêtements encore en bon état à des associations ;
  • le ramassage ponctuel en porte-à-porte dans certains secteurs ;
  • le dépôt en conteneur d'apport volontaire.

L'ensemble des déchèteries est équipé en bornes d'apport volontaire où les périgourdins peuvent déposer leur textile usagé. Ces textiles sont dirigés vers l'entreprise d'insertion périgourdine « La Tresse » qui en assure le traitement.

Quels types de textile sont acceptés dans les déchèteries ?

1. Déchets concernés

Tous types de déchets textiles et plus précisément :

  • vêtements (pantalons, chemises, cuirs, K-way, manteaux, sous-vêtements....)
  • linge de maison (draps, tissus, nappes...)
  • sacs (cartables, sacs à main, sacs à dos, de voyage, de sport...)
  • accessoires (chapeaux, foulards, cravates...)
  • tissus, bouts de tissus...
  • chaussures
  • peluches

2. Déchets non admis

  • les textiles souillés sont refusés car ils ne peuvent pas être recyclés (exemples: chiffons et vêtements enduits d'huile de vidange, de peinture...);
  • les revêtements muraux ou tous types de revêtements (moquettes, ...).

Comment sont-ils traités ?

Après collecte et tri selon leur nature, les textiles sont orientés vers 4 filières :

  • la friperie (revente de vêtements d'occasion) ;
  • l'essuyage industriel (chiffons) : il concerne les tissus en coton, classés par couleur, débarrassés des éléments de mercerie
  • l'effilochage : reconstitution d'une fibre qui sert à la fabrication de couvertures ou qui est utilisable en isolation thermique, phonique et en rembourrage.
  • l'export : vêtements destinés à être vendus sur des marchés d'exportation. Ils sont triés partiellement en plusieurs catégories suivant leur destination.

 

 

dechetterie-pour-web dechets-toxiquesLes déchets diffus spécifiques (DDS):Ce sont des produits pouvant présenter des risques pour la santé et l'environnement en raison de leurs caractéristiques physico-chimiques (corrosifs, explosifs, toxiques ou inflammables). Ils ne doivent pas être jetés dans le sac noir ou les canalisations mais doivent être apportés en déchèterie dans leur emballage d'origine

Liste des produits les plus courants (liste non exhaustive) :

  • les acides: acide chloridrique, acide sulfurique, détartrant WC, certains déboucheurs de canalisation...)
  • les bases: soude caustique, potasse...
  • les solvants: alcool à brûler, acétone trichloréthylène, white spirit...
  • les pâteux: les peintures, cires, colles (cyanoacrylates, néoprène, époxy) traitement des métaux (antirouille...), lasure...
  • les produits phytosanitaires: produits de traitement du jardin ainsi que ceux du traitement du bois (insecticides, fongicides),
  • les aérosols,
  • les comburants: eau oxygénée, acide nitrique,
  • les filtres à huile,
  • les emballages souillés par des produits, des hydrocarbures, des peintures...

Ces déchets sont reconnaissables aux pictogrammes de danger situés sur leurs emballages.

Pourquoi une « filière DDS » ?

Ces déchets constituent un réel danger pour l'homme et l'environnement :

  • pollution des sols, de l'eau s'ils sont abandonnés n'importe où ;
  • perturbation des stations d'épuration, s'ils sont déversés dans les réseaux d'assainissement ;
  • intoxication de l'homme par les vapeurs toxiques qui émanent de ces produits.

Ces déchets doivent être identifiés et stockés de façon à protéger les personnes en contact avec eux et suivre une filière de traitement pour limiter la pollution de l'environnement.

Comment sont-ils collectés ?

Les DDS peuvent difficilement faire l'objet d'une collecte spécifique en raison de leur nature et origine très variées et de leur dispersion géographique.

Il existe depuis le 1er juin 2009 une filière départementale pour la collecte et le traitement de ces déchets. Ainsi, la majorité des déchèteries du département sont équipées (armoires métalliques fermées à clés) pour recevoir ce type de déchets.

Depuis le 1er janvier 2014, l'éco-organisme EcoDDS est chargé à l'échelon national d'organiser la collecte et le traitement des DDS ménagers. Cette filière règlementaire prend le relais du dispositif départemental initial, uniquement pour les DDS générés par les particuliers.


Comment sont-ils traités?

Les DDS sont éliminés dans le respect de la règlementation ou recyclés quand cela est possible.

 

 

dechetterie-pour-web polystyrèneLe Polystyrène expansé ou PSE : Il s'agit d'une matière alvéolaire, recyclable à 100%. Elle est très facilement reconnaissable par sa blancheur et sa légèreté (constituée à 98% d'air).

Comment est-il collecté ?

Le Polystyrène est recueilli aux bornes d'apport volontaire de la plupart des déchèteries de la Dordogne.
Le polystyrène collecté est ensuite conditionné en sac de 1m3 puis transporté vers les centres de valorisation.
Les déchèteries s'engagent à ne fournir que des emballages usagés en PSE, collectés sur leur seul territoire.

Quels types de polystyrène sont acceptés ?

1. Déchets admis

Sont acceptés dans la filière les PSE blancs à structure alvéolaire (pouvant s'effriter facilement en particules rondes), propres (caissettes alimentaire nettoyées et inodores) et secs. Ils doivent être exempts d'étiquettes, de bandes adhésives et de tout corps étrangers.

2. Déchets non-admis

Sont principalement refusés les déchets suivants :

  • tout emballage alimentaire souillé et/ou malodorant,
  • les barquettes (structure lisse),
  • les buvards des caissettes à viande,
  • les particules de calage ou « chips »,
  • le PSE hospitalier

Comment est-il recyclé ?

Actuellement, une entreprise de Corrèze récupère le polystyrène puis le recycle : gravier plastique non polluant, souvent utilisé pour les travaux de drainage des terres agricoles.